La question de l’invasion des Sargasses sur les côtes des iles des Caraïbes reste une
préoccupation majeure pour la plupart des touristes. Ne nous mentons pas, en effet, l’archipel
guadeloupéen, dont Terre de Haut, comme toutes les iles antillaises, est menacée par ce fléau.
Le phénomène est souvent extrapolé et caricaturé, en lisant cet article, vous découvrirez que
ce constat est à modérer.


Ce qu’il faut savoir :


Les risques d’échouages de sargasses ne sont pas généralisés dans toutes les zones de Terre de
Haut. Il est donc possible de passer un bon séjour à Terre-de-Haut, et de bronzer à l’abri de
ces algues brunes. Seules les plages exposées Atlantique sont impactées. Les changements de
courant sont rares. A Terre de Haut, plus de la moitié des plages sont exposées Mer des
Caraïbes, et restent à l’abri des sargasses.


Pour trouver les informations soi-même ?


La DEAL*, a mis en place un dispositif permettant d’identifier très tôt, la direction que vont
prendre les plaques de sargasses. L’objectif est de pouvoir déterminer les zones d’échouages
de ces algues sur les côtes de l’archipel de la Guadeloupe, et d’informer si les plages sont
accessibles et confortables. N’hésitez pas également à prendre les informations au prêt de
l’Office de tourisme de Terre-de-Haut, ou encore de la Mairie.


Quels risques court-on avec les Sargasses ?


En réalité, les algues brunes ou sargasses ne représentent pas un risque pour la santé humaine
dans un premier temps. En effet, lorsqu’elles se retrouvent en mer, elles ne sont en aucun cas
nocives pour l’homme. C’est donc une fois qu’elles s’échouent sur les plages qu’elles
deviennent une gêne. En effet en se décomposant, elles créent une émission de gaz
(hydrogène sulfuré) dont l’odeur est désagréable et piquante. Le HS2 est un gaz nocif, mais la
gravité de l’intoxication dépend de sa concentration et du temps d’exposition. Sur le littoral,
le gaz est déconcentré dans l’air. Néanmoins, on ne minimisera pas les effets négatifs sur le
confort. Rester sur une plage impactée, ce n’est pas terrible et fortement déconseillé.
Il est donc bel et bien possible de passer des vacances paisibles et tranquilles à Terre-de-Haut
sans être impacté par les sargasses. De plus, des mesures sont prises dans la mesure du
possible, par les collectivités territoriales afin de collecter ces algues.

N’hésitez pas à demander aux habitants de Terre-de-Haut, où vous rendre pour passer un
agréable moment !

*Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement